Particulier, mon cercle amical, et si j’en parlais…

amis

 

Je vais vous parler de trois personnes, de trois amis, mignons, intelligents et preux, qui, pour évoluer dans leur vie, mettent Dieu au centre de tout. Tout doit être théocentrique.

Car c’est Lui le Maître de la vie, tout par Ses mains grandit et s’affermit. Ne me demandez pas de votre dire les références bibliques, je ne suis pas prêtre et je suis pas non plus évangéliste.

Ceux qui ne verront pas leurs noms, ne sont ni refusés, ni ajournés. Ce n’est pas un examen.

Bon au fait, vous allez me trouver laudateur envers eux, c’est parce qu’ils le méritent, mais ne vous inquiétez pas, votre tour viendra, vous passerez en dernière position, la position divine. Souvenez-vous, les premiers seront les derniers et les derniers seront les premiers.

Je ne sais pas si j’ai trouvé un bon titre à mon billet, peut-être que j’aurais pu mettre le triangle amical ? mon amitié triangulaire? bon, je n’ai pas voulu trop cogiter parce que de toutes les façons, le titre est déjà bien pensé.

J’ai trois amis que j’ai connus, que j’ai fréquentés légèrement à l’Université pendant que j’étais en formation à l’École Nationale d’Administration et de Magistrature du Bénin. On y était tous élèves.  Les relations d’amitié et de coopération qui existent en nos quatre pays n’était pas des plus reluisantes. AGLA, BIDOSSESSI, GBEDJROMEDE, BAKITA, ces quatre pays du continent amical GBENOU, ont connu l’approfondissement de leurs relations diplomatiques et consulaires en 2015.

Nous étions en effet tous admis aux Affaires Etrangères,  non pas pour approfondir ou pour apprendre le pragmatisme de nos acquis théoriques de façon à présenter un corpus fondé et spécialisé en diplomatie ou en assistanat de direction,sanctionné par un mémoire ou rapport de stage, je voudrais dire,  retenus non pas en tant que des stagiaires, mais plutôt en tant que jeunes diplômés de l’ENA,  régis tous par des contrats à durée déterminée (CDD).

A la découverte de mes trois amis.

Pétri d’expériences organisationnelles et caractérisé par un dynamisme homérique et salutaire dans tout ce qu’il entreprend et surtout en matière d’assistanat de direction, Saliou,  sera affecté au Ministère des Affaires Etrangères à coté de Dieu le Père, le Ministre.Là,  il assistera le secrétaire particulier du Ministre. Pour utiliser des thèmes techniques, ce jeune musulman des temps modernes va assister le Chef du Secrétariat Particulier du Ministre dans sa mission de coordination et de concertation avec le Secrétariat Général et les autres structures pour la gestion harmonieuse et efficiente de la réception et de l’enregistrement des courriers confidentiels de la diplomatie béninoise, de la gestion de l’agenda du Ministre, etc.

Volubile et posé, l’ancien responsable des élèves-assistants de direction et ancien Premier Vice-Président du Bureau d’Union d’Entité de l’ENA, connait bien la maison des diplomates. Resté il y a deux ans à la Direction de l’Europe, Saliou, en sus des règles liées à son domaine de formation connait aussi bien les règles en matière de courtoisie que d’expression et techniques diplomatiques.

Comme s’il était la seule personne affidée du Ministre, le petit Saliou ébouriffant comme KANTAMPION,va se voir confier une nouvelle tâche. Oh…Quelle mission? celle d’assister l’autorité qui dirige le cabinet du Ministre. waaaaaoh…Quelle promotion en un temps si court? un jeune de moins de 24 ans? Assistant du Directeur de Cabinet? mon ami Saliou va se voir attribuer la mission d’assister le DC dans l’accomplissement de sa mission , de collaborer à l’amélioration des performances de celui-ci.  En sus des attributions premières, il a aussi à assurer la recherche et la documentation utile du Directeur de Cabinet et des Conseillers Techniques du Ministre ainsi que la rédaction des discours et comptes rendus de réunion et des séminaires à ceux-ci.

Mais tenez-vous tranquille, Saliou, preux et zelé n’a pas de limite et les bavures ne sont pas dans son dictionnaire. Il est plus que surprenant, on dirait Lambert WILSON et Freddy TOUGAUX, tous deux mis ensemble.

Pour l’élection présidentielle de mars 2016 au Bénin, Saliou a été un acteur clé, un maillon incontournable de la chaine électorale. Pour ceux qui ne le savent pas, il était celui sans lequel les visas n’auraient été donnés aux agents recenseurs du COS-LEPI, dont la plupart s’étaient montrés discourtois et godiches envers les structures consulaires.Sans lui, les béninois de l’extérieur n’auraient peut-être pas voté, et vous savez le corollaire, les résultats auraient donné autres choses que ce qui est sorti des urnes au finish, du coup, devinez le reste.

Saliou est celui qui a conçu toutes les notes verbales de la première lettre à la dernière et les faisait signer diplomatique, et celui qui a géré tous les passeports. Il suffisait qu’il soit un jeune hurluberlu ou gère mal ses humeurs de courroux, bienvenus les dégâts, les pertes de passeports. Mais non, il s’est montré brave, vaillant, et n’a jamais réclamé des dus, pourtant ayant trimé pour le COS-LEPI, côtoyé et aidé des pontes, mais caractérisés par la ladrerie.Je suis tatillon peut-être, mais souffrez que je parle de mon ami.

Ce qui caractérise Saliou pris dans son aspect physique, se trouve sur sa tête. Je n’en dirai pas plus.

Et si on parlait d’autre(s) personne(s). Je veux parler conjointement de deux amis, collègues de filière entre-temps, collègues-diplomates et plus que des amis, des frères comme le premier.

Sorti troisième de sa promotion à l’ENA, avec plus de 14.80 comme moyenne de sortie malgré la rigueur, les contraintes familiales et exigences pas possibles des enseignants comme les Ambassadeurs AGBANGLA, ADECHIAN, AMEHOU et des Professeurs AKOFFODJI, DOSSA et qui je sais-je d’autres, Emmanuel Dagbénangni, puisque c’est de lui qu’il s’agit, ne verra pas ses efforts inutiles. Riche en expression écrite et orale, doublée de son maniement de l’anglais nigérian  et du yoruba, langue internationale qu’il manie avec adresse, le jeune célibataire co-âgénaire (1) de Saliou, va se voir conduire sans accroc dans la direction par excellence de la pratique diplomatique; la direction où toutes les règles diplomatiques ayant trait à la courtoisie et aux préséances, sont au rendez-vous.

Timoré et très réservé comme Épicure, Emmanuel est cet ami qui, malgré toutes ses facultés de percevoir et de concevoir, te dérange bien que tu sois occupé, te sollicite même quand tu es pris par de obligations professionnelles.  J’allais dire, Emmanuel,d’origine TOFFIN (2) , est ce genre de personne qui sait ce qu’il veut, qui met les moyens pour y parvenir.

Le jeune diplomé de l’ENAM, de par sa bravoure, a pu bénéficier d’une mission d’observation et de supervision électorale en Guinée Equatoriale. Et tenez-vous tranquille, il n’a pas connu la couverture de sa direction. Ce n’est pas le Bénin non plus qui l’a désigné, mais l’Union Africaine, la Présidente de la Commission de l’U.A.Comment comprendre qu’un jeune de cet âge ait percé jusqu’à ce point au point de retenir l’attention d’une personnalité africaine et mondiale et d’une Organisation Internationale d’une telle envergure? le travail, la dévotion, l’humilité. Si vous, jeunes femmes et filles de Cotonou, recevez des invitations de ces mecs charlots pour des diners bizarres dans des boui-boui, ou pour des sorties dans les boites de nuit et hôtels de Zongo, Ganhi, Kouhounou et environs pour finir au lit ( putain de bassesse), lui par contre, en reçoit de personnalité internationale, pour une mission non pas pénienne mais internationale précise.

Vous allez me demander comment il s’est arrangé, par quels moyens il a pu  percer si haut et moi je vous répondrai par la même manière et et les moyens que vous utilisez pour percer les nanas de Cotonou. Chacun se fixe des objectifs, des priorités et Emmanuel, les meilleurs, il les connait.

L’un des plus gros défauts de Dagbénangni Emmanuel est de ne savoir des fois pas endiguer ses mauvaises humeurs.Il se met en boule très souvent, pour des riens. Il a de ces habitudes rocambolesques. Parler mal, tenir des propos dissonnants, attiger en demandant des exigences colossales à couper le souffle. Emmanuel, qui est à ta merci ici? Apprends à discipliner ta bouderie et à te comporter comme quelqu’un, sinon, sinon, sinon….moi je ne vais plus parler de toi et je m’attacherai à mon troisième ami.

Qui est mon troisième ami?

Il est chrétien catholique fervent, originaire de Grand-Popo, mais n’a aucune relation familiale avec les Ministres TONATO, AGBENONCI et le Doyen Honoraire Robert DOSSOU.  Il est un ancien boursier de la prestigieuse Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature du Bénin, dont il est diplômé. Il est aussi titulaire d’une Licence en Linguistique anglaise des temps modernes et est doté d’une pleine année d’apprentissage de la langue chinoise.

Comme s’il voulait décrocher la lune ou mériter une place à coté de Dieu le Père comme Sainte Rita, à la seule condition d’être diplômé des diplômés, David Lian est actuellement en fin de formation en Master Management des Projets. Sorti en Master 1, Major de sa promotion avec plus de 15, 40 de moyenne devant des experts et consultant dans le domaine, le jeune Lian de 24 ans seulement n’est pas qu’un étudiant, n’est pas qu’un auditeur. Il est bel et bien en service comme Saliou et Emmanuel au Ministère des Affaires Etrangères.Vous allez me demander comment il s’arrange pour être si brillant et à moi de vous répondre de la même manière dont vous brillez au lit sur vos pouffiasses: on s’applique. Et la différence est que vous autres, gagnez facilement des maladies, et lui réalise des prouesses.

David Lian, surnommé Dave (dév) a, à son actif comme son ami et frère Emmanuel une kyrielle, une batterie d’encadrements  protocolaires. Dévoué et industrieux comme Jack BAUER, il apparait comme l’un des meilleurs agents, non pas de la Cellule Anti-Terroriste de Washington D.C, mais du Protocole d’Etat, et je précise du Bénin; et en tant que tel les responsables de la direction ne l’ont jamais écarté des missions les plus professionnelles. On dit souvent quand  la mission est lourde, les agents sur le terrain doivent être bons. David Lian, loin d’être tortueux a été mis sur plusieurs délégations, non pas par complaisance mais par professionnalisme, non pas pour assurer leur sécurité, mais plus que cela.

André VALLINI, Kwesi Amissah-Arthur, Théodoro Obiang N’GUEMA M’BASAGO, Francois HOLLANDE, respectivement Secrétaire d’Etat à la Francophonie, Vice-Président du GHANA, Président de la Guinée-Equatoriale, Président de la République Francaise, ce sont là des personnalités dont il a encadré avec brillance l’arrivée, le séjour et le départ.Si Emmanuel est allé dans le pays de Théodoro Obiang, le voir là-bas, Lian David, par contre est resté chez lui, ici, au Bénin et le Président est venu l’y voir. Qui est plus fort? les deux sont forts, de toutes les façons, Théodoro les a regardés face-à-face, moi jamais. Le moins fort, c’est moi; pauvre de moi. Je suis toutefois charmé de les avoir pour amis.

Pour terminer, David Lian, ce Dave, a un problème: les femmes. C’est ce genre d’homme qui te dit:

– André, tu as vu la fille qui vient de passer devant notre bureau? waaaoh…Tu as vu ses fesses ? ouuuuch….adigoue gbohoun gbohoun.

Et moi je lui réponds pour le calmer:

– ouais, c’est vrai, c’est une fée. En plus d’être d’une rondeur terrible et indescriptible elle est est aussi d’une grandeur féminine rare, d’une prestance inénarrable et d’une cambrure appréciable. Elle me rend pétrifié.

Il suffit seulement de lui dire ça, et voilà le jeune bouc motivé courir après la jeune chèvre, non pas pour dire bè bè bèèèèèè, kpof kpof bèèèèè comme un vrai bouc, mais pour prendre son numéro, j’allais dire les coordonnées de la belle mousmé. Et il réussit toujours à réaliser cet objectif, même si les numéros, il ne s’en sert souvent pas.

Oui, celui qui a dit que » le bruit ne fait pas le bien » a péché contre David Lian, parce que pour lui David,  le bruit fait parfois du bien, car estime-t’il, les talons des belles femmes font du bruit quand elles marchent, t’attirent, te font quelque chose dans le caleçon; et moi, je lui trouve parfois raison parce que

 »le bruit de la femme, ça fait  du bien; enfin quelque part, dans des conditions normales de température et de pression, dans des  positions corporelles données » (3).

 

André-Marie GBENOU: Particulier, mon cercle amical, et si j’en parlais….

 

 

 

 

 

 

 

 

1- Co-âgénaire: mot inventé par André-Marie GBENOU, pour désigner une personne du même âge qu’une autre, citée (supra).

2- Toffin: peuple lacustre du Bénin, riverain du Lac Nokoué  dans le Littoral. Le toffin désigne aussi la langue africaine parlée par lesdites populations( ganvié, so-ava, et environs).

3- » le bruit de la femme, ça fait  du bien; enfin quelque part, dans des conditions normales de température et de pression, dans des  positions corporelles données »  de André-Marie GBENOU, dans son article PARTICULIER, MON CERCLE AMICAL, ET SI J’EN PARLAIS…, publié le 19 juillet 2016.

Advertisements

6 réflexions sur “Particulier, mon cercle amical, et si j’en parlais…

  1. Merci tres cher ami. Tu ne mas pas raté!! A 80%, tu as raison. Mais quand tu dis que mon probleme ce sont les femmes, tas pas totalement raison loll. Heureusement, tu as precisé que je ne men sers que rarement (lol). Je suis occupé par beaucoup dautrrs choses, cest generalement pour amuser la galerie que je le fais.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s